Gourmand de tomate : Faut-il les laisser ou les retirer ?

Le gourmand de tomate correspond à une branche secondaire poussant à partir de la tige principale. C’est donc une ramification qui demandera de les mêmes soins et les mêmes ressources que la tige principale. On comprend alors d’autant mieux son nom : le gourmand de tomate va pomper les ressources du rameau principal pour ses propres besoins. Le plant aura donc besoin d’autant plus de ressources comme l’eau et les nutriments. Alors que faire ? Les laisser ou les enlever ? Nous allons tenter de répondre à cette question dans cet article !

Gourmand de tomate : Faut-il les laisser ou les retirer ?

Gourmand de tomate : Faut-il les laisser ou les retirer ?

S’il y a bien un sujet clivant chez les jardiniers, il concerne définitivement les gourmands de tomates.

Voyons les arguments en faveur du retrait des gourmands de tomate :

Tout d’abord, sachez que la technique qui consiste à enlever les gourmands de tomates s’appelle tout simplement l’égourmandage

Grâce à celle-ci, vous permettrez aux fruits du plant de se développer plus rapidement et d’atteindre leur maturité plus vite. En effet, en enlevant les gourmands, vous répartissez les ressources de la plante de manière optimale. Le gourmand n’est plus là pour puiser inutilement dans l’eau et les nutriments que la plante récupère du sol. Vous pourrez donc récolter vos précieuses tomates plus tôt.

D’autre part, l’égourmandage permet un séchage plus rapide du plant.

Jusque là, on aurait tendance à penser qu’il ne peut être que bénéfique d’enlever les gourmands de vos plants de tomates. Et pourtant, si le sujet est tant soumis à débat c’est parce que l’égourmandage expose vos plants à d’autres risques

Direct :  Comment faire un macaron ?

Voyons ensembles lesquels sont-ils.

En premier lieu, enlever le gourmand d’un de vos plants va lui laisser une plaie pour laquelle il va devoir fournir de l’énergie afin qu’elle cicatrise. Le but premier de l’égourmandage est de réduire la dépense énergétique de la plante. En retirant le gourmand c’est plutôt l’inverse qui se produit. 

Deuxièmement, enlever le gourmand expose le plant tout entier aux maladies. Il s’agit toujours du même principe : en créant une plaie, on ouvre une porte aux germes qui accèdent ainsi plus facilement à la plante et l’infectent. 

Troisième argument en défaveur de l’égourmandage : le stress. En effet, retirer le gourmand va engendrer un état de stress pour la plante ce que vous voudrez bien sûr éviter puisque cela aura un impact sur le développement du plant et de ses fruits

Enfin, dernier argument contre le retrait des gourmands de tomate : l’accident bête ! Comme expliqué plus haut, le gourmand se développe à partir du rameau principal. Lorsque vous enlèverai le gourmand il n’est pas impossible que vous causiez en même temps des dommages à la tige principale. Vous généreriez ainsi d’autant plus de stress, de portes ouvertes aux maladies et une dépense énergétique encore plus grande pour la cicatrisation. Il va sans dire que la maturation des fruits s’en trouverait ralentie et donc votre récolte repoussée.

Vous l’aurez compris, l’article publié ici n’a pas la réponse magique à la question mais vous donne les clés pour trouver la votre